Passer au contenu

Union des Cèdres retourne l’ascenseur

Le cèdre est le symbole du Liban, tandis que l’union désigne l’ensemble des liens rattachant diverses personnes pour former une entité. Il était donc tout à fait approprié que, pour aider le peuple libanais dans un retour d’ascenseur, cinq amis, Albert Sleiman, André Abi Raad, Aref Salem, Nehme Fares et Pascale Salem, aient formé un organisme qu’ils ont dénommé « Union des Cèdres ».

Au cours des 25 dernières années, ces cinq amis établis à Montréal ont fait une différence incroyable dans leurs communautés en réalisant un ensemble très diversifié d’initiatives dans le domaine de l’aide. L’année dernière, ils ont décidé d’élargir leurs horizons et de donner au-delà de leur communauté et c’est ainsi qu’est né l’organisme Union des Cèdres.

Le premier objectif de la nouvelle organisation était d’aider le Liban. Avec l’aggravation de la crise économique sans précédent que connaît le pays, les hôpitaux étaient déjà en difficulté, et les besoins se sont considérablement accrus par suite de l’apparition du COVID 19 et de l’explosion survenue à Beyrouth le 4 août dernier. Ce qui était une crise rampante, a culminé en une horrible catastrophe.

Il était temps de passer à l’action. Union des Cèdres s’est mobilisé pour aider le centre d’oncologie infantile du Liban (Children’s Cancer Center of Lebanon ouCCCL). En raison de la pandémie du COVID-19, l’organisme n’a pas pu recueillir des fonds comme elle en avait l’habitude. Ses projets de festivals, de tournois de golf et de collectes de fonds ont tous été mis en suspens, mais le peuple libanais avait désespérément besoin d’une aide urgente. Albert, André, Aref, Nehme et Pascale se sont mis tout de suite au travail. « Nous avons dû obtenir un soutien financier pour nous aider à envoyer des médicaments afin de permettre aux travailleurs de première ligne du centre de cancérologie de dispenser des soins urgents aux enfants touchés. Nous avons commencé par demander à nos amis les plus proches, à nos parents et à la communauté de se joindre à nos efforts et nous avons commencé à recueillir des dons, explique André, un des membres fondateurs de l’Union des Cèdres. En tant que membres actifs de nos communautés depuis plus de 25 ans, nous jouissons de la confiance de tous ceux et celles qui nous entourent. »

Les cinq fondateurs de l’Union des Cèdres ont travaillé d’arrache‑pied et ont continué à faire appel à leurs réseaux pour aider à réagir aux effets dévastateurs de l’explosion. Grâce à ces efforts, ils ont recueilli plus de 15 000 dollars jusqu’à présent.

« Nous voulions octroyer une aide non monétaire au Liban et nous avons décidé de collaborer avec HPIC pour envoyer des médicaments parce que c’était un besoin immédiat pour la population, continue André. Après avoir entendu parler de HPIC, nous avons voulu en savoir davantage sur cette organisation, et c’est ainsi qu’ont commencé nos relations avec elle. C’est formidable de s’associer avec HPIC et d’observer en première loge la manière dont  l’aide est acheminée au Liban. L’objectif est de traiter autant d’enfants que possible au Liban et de travailler de concert dans une relation de long terme. »

Le don de l’Union des Cèdres a permis à HPIC d’effectuer deux expéditions de médicaments au CCCL. À ce jour, six palettes de produits pharmaceutiques demandés par le CCCL comprenant des électrolytes, des antifongiques, des diurétiques, des médicaments de chimiothérapie et des corticostéroïdes, ont été envoyées à cet hôpital.

André continue en ces termes : « Il s’agit d’aider autant de personnes que possible et de maintenir notre partenariat avec HPIC au Liban et dans le monde entier. »

Le travail de reconstruction du Liban se poursuit. Depuis l’explosion du 4 août à Beyrouth, HPIC a mobilisé plus de 820 000 dollars de médicaments. L’objectif est d’envoyer des médicaments d’une valeur d’un million de dollars pour aider le peuple libanais. Participez à cette opération en communiquant avec hwatts@hpicanada.ca pour faire un don de produits ou des dons financiers qui serviront à envoyer d’autres médicaments. Vous pouvez aussi communiquer directement avec l’Union des Cèdres à l’adresse unionsdescedres@gmail.com.

Contenu connexe - Union des Cèdres retourne l’ascenseur

Le gouvernement du Québec octroie 200 000 dollars aux interventions d’urgence de HPIC au Liban

Partenaires Canadiens pour la Santé Internationale (HPIC) est heureux d’annoncer que le gouvernement du Québec a octroyé 200 000 dollars à l’organisation…

Interventions d’urgence

Le Kenya reçoit une aide internationale en temps de crise

Lorsque la pandémie du COVID‑19 a frappé, le monde n’était pas préparé, et le Kenya, dont le revenu moyen est…

HPIC au travail

Un grand merci de la part d’Omanna !

Que faites-vous lorsqu’une tempête fait rage et qu’il n’y a nulle part où aller ? Voilà la question qu’Omanna devait se…

Interventions d’urgence