Passer au contenu

Pourquoi la santé ?

Au moins la moitié de la population mondiale n’a pas accès aux soins de santé essentiels.

La majorité de ces personnes vivent dans une extrême pauvreté et sont souvent contraintes de choisir entre l’alimentation et les soins de santé pour leur famille.

La pauvreté et la mauvaise santé sont étroitement liées. La pauvreté augmente les risques de mauvaise santé et la mauvaise santé enferme les communautés dans le piège de la pauvreté.

L’accès aux soins de santé change tout. Il permet d’améliorer l’éducation et les occasions de création de revenus pour les enfants et les familles, de renforcer les compétences des individus et des communautés, de permettre à toutes et à tous d’espérer un avenir meilleur…

L’accès aux soins de santé change presque tout.

Éducation

Les enfants en bonne santé apprennent mieux et sont plus aptes à participer pleinement à la vie de leur communauté et de leur société.

Autonomisation

Les femmes en bonne santé sont mieux outillées et sont capables de prendre des décisions dans leur vie et d’agir en conséquence.

Productivité

Les familles en bonne santé sont plus productives. Les soutiens de famille peuvent aller travailler et subvenir aux besoins de leur famille.

Développement économique

Les communautés saines sont en mesure de stimuler la croissance économique et le progrès dans leur pays.

L’accès aux soins de santé est porteur d’espoir

Les personnes en bonne santé sont plus dynamiques, plus énergiques et ont une vision plus positive de la vie.


« Quand on est en bonne santé on a de l’espoir, et quand on a de l’espoir, on a tout »

Thomas Carlyle

100 millions de personnes sont encore poussées dans l’extrême pauvreté à cause des dépenses de santé

Environ 303 000 femmes meurent chaque année pendant une grossesse ou un accouchement.

Chaque jour, 15 000 enfants meurent avant leur cinquième anniversaire.

100 millions de personnes sont contraintes chaque année de choisir entre l’alimentation et les soins de santé

50 % des personnes à l'échelle planétaire n'ont pas accès aux soins de santé essentiels.